JI-YOON HAN
NOMMÉE COMMISSAIRE DE MOMENTA 2023

MOMENTA Biennale de l’image est heureuse d’annoncer la nomination de Ji-Yoon Han comme commissaire de sa 18e édition, qui se tiendra au cours des mois de septembre et d’octobre 2023. Sous le titre Mascarades. L’attrait de la métamorphose, la commissaire Ji-Yoon Han propose d’explorer les dynamiques de visibilité et d’invisibilité qui façonnent les représentations de soi et de l’autre à partir des potentiels métamorphiques du mimétisme. Les expositions, le catalogue, ainsi que l’ensemble des activités publiques de la biennale s’articuleront autour de ce thème.

Plus d’informations

Photo : Anthony Burnham

MOMENTA Biennale de l’image tient à remercier les personnes qui ont participé à sa 17e édition. Au plaisir de vous revoir en 2023!

NOUVELLES

5 avril 2022

Appel de dossiers d’artistes du Canada

Date limite : 15 mai 2022
Thème : Mascarades. L’attrait de la métamorphose
Commissaire : Ji-Yoon Han

MASCARADES. L’ATTRAIT DE LA MÉTAMORPHOSE
L’édition 2023 de MOMENTA Biennale de l’image s’intéressera aux dynamiques de visibilité et d’invisibilité qui façonnent les représentations de soi et de l’autre, entre mutation, exposition et occultation, distinction et fusion. Au cœur de la proposition commissariale réside la notion de mimétisme. Se penchant sur le rôle de l’image comme agent de métamorphose, le thème appelle à l’exploration de la théâtralité et des lignes mouvantes qui redéfinissent aujourd’hui les gestes d’appropriation et de travestissement. La réflexion s’ouvrira également aux enjeux identitaires des mimétismes animal, végétal et technologique. La biennale mettra en dialogue des artistes dont les œuvres sondent les fonctions de l’image, entre représentation et métamorphose, et cherchent à (re)mettre en mouvement nos manières de comprendre les identités et les différences dans l’espace social et dans les expériences intimes de l’altérité.

ŒUVRES RECHERCHÉES
Nous sommes à la recherche d’œuvres d’artistes du Canada qui explorent les potentiels mimétiques et métamorphiques des identités (qu’elles soient humaines ou non). Nous souhaitons approfondir, dans les différentes expositions, une multiplicité de perspectives pouvant inclure (sans y être limitées) : le mimétisme (dans sa transversalité), la métamorphose, la mascarade, la mise en visibilité, l’invisibilisation, le camouflage, l’altération de soi, le devenir-image, etc.

Nous nous intéressons à des œuvres investissant les territoires photographiques et vidéographiques, qui peuvent prendre diverses formes dont certaines plus installatives, matérielles ou expérientielles. Nous privilégierons les œuvres qui sont nouvellement produites ou qui n’ont pas été exposées au Québec et/ou à Montréal.

Seules les propositions de projets artistiques liées au thème Mascarades seront examinées. Nous vous prions de ne pas envoyer de propositions de commissariat d’exposition. Cet appel de dossiers ne concerne que les personnes ayant la citoyenneté canadienne ou la résidence permanente.

ENVOI DES DOSSIERS
Faites parvenir vos dossiers (en français ou en anglais) par courriel, au plus tard le 15 mai 2022 à 23h59, à : soumission2023@momentabiennale.com

Tous les dossiers conformes aux instructions décrites dans le présent document et reçus avant la date limite seront attentivement examinés par la commissaire et MOMENTA. Étant donné le grand nombre de candidatures reçues, MOMENTA communiquera uniquement avec les candidat·e·s dont le dossier est retenu.

MOMENTA Biennale de l’image tient à remercier l’appui généreux de ses partenaires : le Conseil des arts du Canada, le Conseil des arts et des lettres du Québec, le Conseil des arts de Montréal, la Ville de Montréal, le gouvernement du Québec et le gouvernement du Canada.

Directives de soumission

5 avril 2022

Ji-Yoon Han nommée commissaire de MOMENTA 2023

Photo : Anthony Burnham

MOMENTA Biennale de l’image est heureuse d’annoncer la nomination de Ji-Yoon Han comme commissaire de sa 18e édition, qui se tiendra au cours des mois de septembre et d’octobre 2023. Sous le titre Mascarades. L’attrait de la métamorphose, la commissaire Ji-Yoon Han propose d’explorer les dynamiques de visibilité et d’invisibilité qui façonnent les représentations de soi et de l’autre à partir des potentiels métamorphiques du mimétisme. Les expositions, le catalogue, ainsi que l’ensemble des activités publiques de la biennale s’articuleront autour de ce thème.

MASCARADES. L’ATTRAIT DE LA MÉTAMORPHOSE
Par : Ji-Yoon Han

Nous faisons tous·tes l’expérience de l’écart entre ce que nous pensons être et ce que les autres perçoivent en nous. Nous faisons tous·tes l’expérience de la friction entre l’identité qui nous est assignée et celle que nous nous construisons. Nous : c’est-à-dire vous et moi, ainsi que les autres, qu’iels, elles et ils soient humain·e·s ou non. Partant de cette prémisse, MOMENTA 2023 explorera les dynamiques de visibilité et d’invisibilité qui façonnent les représentations de soi et de l’autre. Alors que les individus sont sans cesse fichés, formatés, figés dans du même et de l’identique, voici la question urgente : comment (re)mettre en mouvement nos manières de comprendre les identités et les différences dans l’espace social et dans les expériences intimes de l’altérité ?

La notion de mimétisme sert de moteur principal à l’élaboration de la biennale. Elle désigne l’aptitude à « faire comme » : à imiter (faire pareil), ce qui implique d’abord et avant tout une capacité à se transformer (se dé-faire), en brouillant les frontières qui délimitent les contours des êtres et des choses. De manière transversale, le mimétisme concerne les comportements humains, l’expérience du vivant tout entier (mimétisme animal et végétal), mais aussi la modélisation technologique (mimétisme du machine learning). Il nous situe dans l’entre-deux qui distingue le soi et l’autre, qui les relie et qui les amène à se fondre l’un dans l’autre. Sous le titre Mascarades, c’est précisément le potentiel de métamorphoses inscrit dans cet entre-deux que MOMENTA 2023 souhaite embrasser.

L’image a un rôle décisif à jouer dans ces opérations de mutation, d’exposition et d’occultation, de distinction et de fusion. C’est un support privilégié pour voir, expérimenter et éprouver les images de soi. Le thème mimétique appelle ainsi à l’exploration de la théâtralité et des virtualités du masque, dont les images techniques facilitent et stimulent la performance. En ce sens, une attention particulière sera portée aux lignes mouvantes qui redéfinissent aujourd’hui les gestes d’appropriation et de travestissement : comment se jouent et se déjouent les identités ? Et qui peut (se) jouer du spectacle identitaire ?

Au-delà de sa fonction de représentation, l’image est aussi un agent de la métamorphose mimétique. Faire comme l’autre, se prendre pour un·e autre ou se voir comme un·e autre, c’est soi-même « devenir image ». Dans une réalité qui semble justement dévorée par les images, voilà qui revêt une importance singulière, comme en témoignent les stratégies de camouflage qui ont émergé face à la surveillance institutionnelle et entrepreneuriale généralisée. En conséquence de la revendication d’un droit à l’invisibilité et à l’anonymat, le visage – ce fondement de l’identité – se trouve effacé, remplacé, voire défiguré. Ne serait-ce pas là aussi l’expression d’un désir plus ambigu de « se fondre dans le décor » ?

La disjonction de la perception, notamment visuelle, est au cœur des scénarios mimétiques. Qui regarde qui dans ma rencontre avec un caméléon, un·e inconnu·e, une intelligence artificielle ? Qu’en est-il des effets d’étrangeté, d’immersion, d’engloutissement et de vertige, voire d’intoxication, produits par le mimétisme ? La biennale mettra en dialogue des artistes dont les œuvres s’emparent de ces opérateurs d’ambiguïté et d’enchevêtrement des regards. Les expositions actualiseront les enjeux du mimétisme et de l’altération des identités en interrogeant les fonctions de l’image, entre représentation et métamorphose. Au-delà de l’instabilité identitaire ainsi rendue manifeste, de telles expériences intersubjectives ne pourraient-elles pas nous amener à ré-imaginer ce qui fait commun et forme communauté ?

COMMISSAIRE
Ji-Yoon Han vit et travaille à Tiohtià:ke / Mooniyang / Montréal. Volontiers interdisciplinaires, ses projets aspirent à mettre en évidence l’inscription et la pertinence des arts visuels dans des contextes sociaux, culturels et psychiques mouvants. Auparavant commissaire à la Fonderie Darling (2017-2020), elle a organisé des expositions de Cynthia Girard-Renard, Barbara Steinman, Javier González Pesce et Guillaume Adjutor Provost, ainsi qu’un cycle d’activations performatives centré sur l’écoute et les pratiques en art sonore. Elle a contribué à des monographies sur Geneviève Cadieux et Louise Robert. Auteure d’une thèse de doctorat intitulée La métaphore vacante. Concurrence des images entre 1929 et 1936 : photographie, surréalisme, revues, publicité, elle est actuellement chargée de recherches pour la mission « Photographie et commande », avec le soutien des amis du Centre Pompidou, à Paris.

MOMENTA 2023 suscitera des dialogues, des rencontres et des échanges à travers la sélection d’artistes provenant du monde entier, tout en accordant une place privilégiée aux artistes de la scène québécoise et canadienne. Réalisées en collaboration avec de nombreux partenaires de diffusion, plusieurs expositions présenteront le travail d’une vingtaine d’artistes au total. Les expositions seront accompagnées d’une publication illustrée et d’un ambitieux programme d’activités publiques.

Communiqué de presse
Photo de la commissaire

1 mars 2022

MOMENTA X FIFA 2022

Image tirée du film Son of the Sun de Tanya Traboulsi

MOMENTA Biennale de l’image est fière de s’associer au Festival Internationale du Film sur l’Art (Le FIFA) pour présenter une carte blanche de l’artiste et commissaire libanaise Joyce Joumaa dans le cadre du FIFA 2022, du 15 au 27 mars.

À l’occasion de la 40e édition du Festival International du Film sur l’Art, Joyce Joumaa propose deux programmes de projections qui s’intéressent aux manières par lesquelles nous entrons en relation, intitulés Warm Regards [Sincèrement] et Are you not coming? [Ne viens-tu pas?]. Chacun des programmes offre une perspective à la fois familière et étrangère de la distance, celle-là même qui a marqué notre quotidien pandémique.

Accessible tout le long du festival, la carte blanche de Joyce Joumaa sera présentée en ligne sur ARTS.FILM, la plateforme de webdiffusion duFIFA.

MOMENTA Biennale de l’image s’associe depuis maintenant quatre années consécutives au Festival International du Film sur l’Art. La diffusion de l’art contemporain vidéo et du film d’art est au cœur des préoccupations de la biennale, ainsi que le soutien et l’accompagnement de commissaires émergent·e·s.

Voir les nouvelles